Les relations bilatérales

Par son important potentiel économique et son engagement régional en faveur du maintien de la paix, la Zambie est un pays clé en Afrique australe.

La France et la Zambie entretiennent des relations positives, et même croissantes ces dernières années, dans les domaines politique, militaire, économique et culturel.

Relations politiques

La France a ouvert son ambassade en Zambie dès l’indépendance du pays, en 1964. Elle entretient de bonnes relations avec la Zambie, qui reposent sur leur volonté commune de contribuer à la stabilité et au développement du continent africain. Ses actions en Zambie visent à renforcer les liens de confiance et d’amitié entre les deux pays.

La France est par ailleurs membre observateur depuis 2003 de la COMESA (marché commun d’Afrique australe et orientale, dont le siège est à Lusaka).

Coopération de défense

Elle vise à aider la Zambie à appuyer l’Union Africaine et l’ONU dans les opérations de maintien de la paix (OMP) auxquelles elle participe. Des entrainements opérationnels sont réalisés chaque année, avec le soutien des Forces armées de la zone Sud de l’Océan indien (FAZSOI) ; des cours de français sont également proposés à l’Académie militaire de Kabwe, et aux militaires intéressés dans le reste du pays grâce aux Alliances Françaises de Livingstone et Lusaka.

Relations économiques

Une quarantaine d’entreprises françaises sont installées en Zambie, et le commerce bilatéral, assez équilibré, est en progression. Du côté zambien, aucun investissement notable n’a encore été effectué en France, mails un potentiel existe.

Une section de conseillers du Commerce extérieur français (CCEF) a été créée en juillet 2015.

Les entreprises françaises participent au Club d’affaires européen (European Union-Zambia Business Club), lancé officiellement le 8 février 2018.

Une chambre de commerce franco-zambienne (CCFZ) est en cours de création. Elle sera l’un des piliers du club d’affaires européen, aux côtés des chambres de commerce britannique et allemande.

Comme dans les pays comparables, Business France et la Chambre se répartiront le travail d’accompagnement des entreprises françaises en Zambie (l’amont pour l’agence publique, l’aval pour la seconde).

Coopération au développement

Depuis le début de ses activités en Zambie en 2012, l’AFD y a réalisé près de 180 M€ d’engagements bruts. PROPARCO (filiale de l’AFD dédiée au secteur privé) y intervient également et est exposée à hauteur d’environ 34 M€. L’AFD dispose d’une antenne à Lusaka et intervient dans trois secteurs prioritaires (transport, énergie, eau et assainissement). L’agriculture devrait s’y ajouter prochainement.

L’aide française transite également par les canaux européens et multilatéraux.

La France est un des principaux contributeurs au budget de l’Union européenne, qui apporte des aides à la Zambie dans le cadre du 11e Fonds européen de Développement / FED (2014 – 2020) : 484 M€, concentrés sur l’énergie, l’agriculture et la gouvernance. Il en est de même pour les agences de l’ONU. Par exemple, la France est le 3e contributeur aux programmes multilatéraux de lutte contre le SIDA dans le monde.

En Zambie, elle a ainsi contribué depuis 2002 pour 182 millions de dollars : aux actions du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose, le paludisme et pour le renforcement du système de santé (127,7 millions), à celles d’Unitaid (46,8 millions), et du GAVI (7 millions).

La France est également un actionnaire important de la Banque mondiale et de la Banque africaine de Développement, qui financent aussi de nombreux projets en Zambie.

Tourisme

9 000 touristes français venus en Zambie en 2016, ce qui reste, là aussi, très en-deçà du potentiel. A fortiori, s’agissant du potentiel de venue de touristes zambiens en France, très peu nombreux, alors que notre pays est la première destination mondiale pour le tourisme.

Coopération culturelle, scientifique et technique

L’Alliance Française de Lusaka, créée dès les années 1960, a emménagé dans ses beaux locaux actuels le 12 juillet 2001 (après trois implantations précédentes ailleurs en ville) ; conduite par une directrice expatriée française, elle accueille 700 apprenants et reste le principal centre culturel étranger en Zambie. Deux autres Alliances existent en province, à Ndola et Livingstone.

L’agence Campus France a ouvert une antenne, inaugurée à l’Alliance Française de Lusaka en avril 2016.

L’école française Champollion, créée dès les années 1960, est devenue le lycée français de Lusaka en septembre 2017. Affilié à l’AEFE, dirigé par un proviseur expatrié français, il accueille une centaine d’élèves, de 30 nationalités.

La relation bilatérale a bénéficié de la signature en 1980 d’un accord de coopération culturelle.

La langue française est en principe la deuxième langue vivante enseignée à l’école secondaire en Zambie, attractive car elle facilite notamment l’accès à l’Afrique francophone, mais elle est peu répandue en pratique.

RFI est diffusée sur les ondes FM, TV5 et France 24 commencent à être distribués, grâce au partenariat conclu avec ZNBC en 2016.

Trois axes sont retenus au titre de notre diplomatie culturelle : le soutien à la francophonie, l’action culturelle, conduite notamment à partir de l’Alliance Française de Lusaka, et la mise en place de projets en matière d’échanges et de partenariats entre universités, notamment entre écoles d’ingénieurs.

Dernière mise à jour le : 24 avril 2018
Retour en haut