Séminaire sur le Green Climate Fund process et le renforcement de la résilience des petits agriculteurs au changement climatique en Zambie

Séminaire sur le Green Climate Fund process et le renforcement de la (...)

En Zambie, 70% de la population vit de l’agriculture, parmi lesquels 90% sont de petits exploitants pratiquant une simple activité de subsistance. Pourtant, le secteur agricole ne représente que 9,6% du PIB.

Bien que très important pour la population zambienne, le secteur agricole est, depuis 30 ans, menacé par les conditions météorologiques et souffre du changement climatique : en 30 ans, les inondations et sécheresses à répétition ont coûté 13,8 milliards de dollars à la Zambie.

Si aucune mesure n’est prise, les changements climatiques seront responsables d’une diminution de la croissance du PIB de 4,3 à 5,5 milliards de dollars d’ici 2030, ce qui équivaut à une diminution de la croissance du PIB de 0,9 à 1,5%.

Afin de s’adapter au changement climatique et adopter un développement durable à l’épreuve du climat, la Zambie, avec l’aide de la NDA, a soumis au Green Climate Fund (GCF) plusieurs projets en vue d’un financement éventuel. L’un des projets retenus est le suivant : « Le renforcement de la résilience des petits exploitants agricoles au changement climatique dans les zones agro-écologiques I et II en Zambie ».

JPEG - 58.7 ko
Témoignage des petits exploitants agricoles sur leurs difficultés à s’adapter au changement climatique.
MEAE

Présentation du projet

Le projet vise à aider les petits exploitants agricoles à adapter leurs pratiques d’exploitation au changement climatique afin de protéger et optimiser leurs revenus.

Régions particulièrement vulnérables au changement climatique, le projet vise les zones agro-écologiques I et II. Ces régions, dont le taux de pauvreté est très élevé, souffrent notamment de pluies irrégulières, d’inondations et de sécheresses de plus en plus intenses et fréquentes. Les cultures des petits agriculteurs sont menacées et leurs revenus en fort déclin.

Le projet a été développé pour intervenir tout au long de la chaîne de valeur et ce dès les premières étapes de la production, et à chaque étape de la postproduction.

Les trois objectifs majeurs sont :

  1. Renforcer les capacités des petits exploitants à anticiper les risques liés au changement climatique
  2. Aider les petits exploitants à adopter et maintenir des pratiques agricoles pouvant résister au climat et les assister dans la diversification de leurs pratiques d’exploitation
  3. Faciliter l’accès des petits exploitants aux marchés et commerces

Le projet sera appliqué dans 16 districts et vise à aider 946 153 agriculteurs dont 50% sont des femmes.

Green Climate Fund (GCF) et la National Designated Authority (NDA)

Le Green Climate Fund (GCF) est une entité de l’United Nations Framework Convention on Climate Change (UNFCCC) dont l’objectif est de financer des projets ayant trait au changement climatique afin d’en combattre les impacts négatifs. La GCF intervient principalement autour des projets à long-terme et s’appuie sur des subventions, des prêts, des garanties et des actions pour assurer le financement des projets.

La National Designated Authority (NDA) fut établie par le département national de la Planification du ministère de la Planification du Développement National Zambien en 2015. Elle sert d’interface entre la Zambie et le GCF et supervise la mise en place et le financement de projets concernés par le changement climatique en Zambie. La NDA soumet et recommande au GCF des projets avec des besoins de financement importants. Son objectif est d’être un intermédiaire efficace et transparent entre la Zambie et le GCF.

Les objectifs du GCF sont l’adaptation au changement climatique et la réduction des risques liés au changement climatique.

Selon la zone d’action concernée, leurs priorités changent :

  • En région urbaine, leur champ d’action se concentre autour des transports, de la consommation en énergie des infrastructures et de la gestion des déchets et de l’eau.
  • En région rurale, leur champ d’action se concentre autour de l’agriculture et du secteur forestier.

Les projets sélectionnés doivent répondre à des critères spécifiques. Pour simplifier la sélection, le GCF a établi un processus d’approbation simplifié (SAP) en 2017 pour les petits projets à faible risques.

En 2017, 5 projets furent soumis et acceptés par le GCF.

Dernière mise à jour le : 27 avril 2018
Retour en haut